⟵ Retour

101 ème anniversaire de l'Armistice

Hommage à nos héros de 14-18 morts au combat pour que nous restions libres. Un grand merci aux diverses délégations et aux enfants d’avoir chanté la Marseillaise, à leurs maîtresses accompagnatrices et parents qui ont bravé la pluie. La transmission du souvenir aux jeunes générations est si précieuse.

Hommage à tous nos soldats de 14-18 et plus particulièrement à mes deux grands pères, maternel (Augustin Détang, 1896-1989), mitrailleur et qui a dû arrêter temporairement ses études de médecine militaire avant de les reprendre à la fin de la guerre) et paternel André Grange (1897-1970) qui sont tous les deux partis au combat en 1916. J’ai pu collectionner de nombreuses images et documents écrits de leur vie au front. Pour eux deux, pour tous ces soldats et ceux qui nous protègent aujourd'hui,  j’ai un immense respect.

Rappelons-nous !

Déclaration de guerre le 3 août 1914 avec l’illusion d’une guerre courte dite éclair où l’on rentrera dans les fermes ou pour les vendanges ou au pire à Noël. Longueur, horreur, les premiers mois du conflit seront une boucherie avec un ennemi qui met en œuvre le plan Schlieffen.

Victoire de la marne en 1914 avec les emblématiques taxis parisiens réquisitionnés qui déportent les allemands en direction de la mer du Nord et de la Manche. Batailles des Flandres en octobre 1914 ou les Allemands sont arrêtés par les Belges à Ypres. A la fin de l’automne 1914, la guerre en mouvement s’éteint pour laisser place à la guerre des tranchées de la mer du Nord aux Vosges, qui va fixer une occupation très rude sur le plan alimentaire.

Des milliers de combattants survivent dans un enfer absolu où toutes catégories sociales confondues ont froid et faim, sont sales, boueux où la mort peut surgir à chaque instant, fauchant les vies dès le plus jeune âge. Le bruit, les explosions, les corps déchiquetés, la faim sont des obstacles infranchissables au retour d’une vie normale avec des offensives exténuantes sous des pluies d’obus. Un cm de gagné pour une vie tranchée par la mitraille et la poudre. Le sens du devoir fait tenir debout les soldats pour sauver l’honneur de la patrie.

1915, bataille de l’Artois et de la Champagne où l’Italie vient en soutien de la France et de l’Angleterre avec la promesse de récupérer des terres autrichiennes. A l’est les Russes se battent contre les Allemands et les Austro Hongrois. 

1916, préparation de l’offensive sur la Somme et en février, le chef d’état-major de l’armée allemande, Falkenhayn attaque dans le secteur de Verdun, zone géographique négligée par les forces françaises. Le fort de Douaumont est pris par les allemands. Les forces françaises battent le terrain de la fameuse « Voie Sacrée ». Bataille de la Meuse en mars 1916. Les Russes lancent l’offensive à l’est et les Franco Britanniques sur la Somme. 360 000 français perdent la vie ainsi que 335 000 adversaires à Verdun fauchés par l’artillerie qui expulse ses déluges de feu. La bataille de la Somme est encore plus monstrueuse que Verdun : les alliés perdent 700 000 hommes dont les deux tiers sont britanniques, les Allemands 500 000.

En 1917, les Etats-Unis rentrent dans le conflit le 6 avril. Les sous-marins allemands déciment les mers et notamment dans la Manche. Le 25 avril, entre Reims et Soissons, la bataille du chemin des dames fauche 140 000 hommes dont 30 000 Français. L’alliée italien s’effondre. Paris est bombardé par les avions gotha et pilonné par la grosse Bertha.

Eté 1918, seconde bataille de la Marne avec les Américains en action. Près de 500 chars Renault conduits par les Franco Britanniques font une belle percée dans la Somme faisant basculer la guerre en faveur des alliés. L’empire Austro Hongrois se désagrège. En novembre, les autorités allemandes abdiquent. L’armistice demandé par le chancelier allemand est signé dans le wagon du Maréchal Foch à Rethondes en forêt de Compiègne le 11 Novembre 1918.

Souvenons nous, ne les oublions pas !

Patrick GRANGE


Cette campagne municipale du 1er tour qui touche à sa fin !
A partir de ce soir minuit, le silence numérique républicain s'impose et nous devons cesser toute communication officielle. Bref comme si nous devions éteindre la lumière d'une pièce pour la rallumer encore plus vive ...
Une défense des intérêts de notre ville au niveau de notre agglomération qui pose question !
https://parisestmarnebois.fr/territoire/elus/ https://www.metropolegrandparis.fr/…/conseil-metropolitain-…...
Maisons de santé ? Le remède ? Plus grave Docteur !
Il y a des mesures qui à la première lecture paraissent séduisantes mais quand on connaît le sujet de manière détaillée, on peut se rendre compte qu'elles ne sont opérationnelles que si dépendantes d'un éco-système pl...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK