⟵ Retour

Extinction des lumières de la ville la nuit ? Eclairons-nous sur les souhaits des habitants !

Un sujet important où il convient d’informer, consulter et accompagner les habitants !

Vous avez été nombreux durant nos échanges à nous faire part de votre gêne concernant l’éclairage public qui vous perturbe la nuit, source de pollution lumineuse.

Il est vrai que cela répond à un double objectif : réduire les nuisances en préservant l’environnement nocturne tout en générant des économies d’énergie !

De manière générale, il n’y a aucune obligation générale et absolue d’éclairer les voies publiques et privées ouvertes à la circulation. Il convient cependant pour le Maire de définir les lieux concernés selon les usages et règles de l’art. Il lui appartient de décider d’éteindre certaines rues et quartiers de la commune : compétences qui concernent toutes les voies publiques situées sur le territoire communal.

Il est vrai que la lumière artificielle peut provoquer des troubles du sommeil pour les personnes et l’environnement. De plus, une réflexion globale doit être menée pour limiter les consommations d’énergie. Si la réglementation impose désormais des horaires pour éteindre les lumières éclairant édifices patrimoniaux, parcs et jardins, il n’en est rien encore sur l’éclairage et l’intensité lumineuse des rues.

Il convient d’avoir un bon équilibre entre sécurité, confort des habitants et économies d’énergie.

Première question : les points lumineux sont-ils tous nécessaires ? A tels endroits ne méritent-ils pas d’être maintenus ?  Plus largement quelle est la finalité de l’éclairage sur tel ou tel linéaire dans un quartier ? La réponse dépend notamment de chaque quartier et de chaque rue.

Pour chacun, il faut réfléchir collectivement sur les modalités d’action : réduction, extinction partielle ou totale. Quels critères prendre en compte ? De fréquentation ? De Sécurité ?

L’éclairage public doit être conçu en fonction des besoins des habitants mais également en fonction des enjeux de biodiversité. Les deux piliers du besoin réel des habitants et de la création d’un corridor écologique doivent être sur un pied d’égalité.

Différentes étapes doivent être franchies et respectées : concertation avec les habitants, présentation des enjeux, explication des avantages et inconvénients, déclinaison des différents scenarii. Différentes expérimentations peuvent être proposées notamment en matière d’extinction des feux sur une plage horaire donnée. La ville peut être appuyée par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie. C’est à l’issue que l’on pourra constater si la délinquance en a profité ou non.

Il convient d’élargir la concertation notamment auprès des chauffeurs de bus de la RATP compte tenu de leurs plages de service, des forces de police municipale et nationale, services d’urgence hospitalière, etc. 

L’extinction s’accompagne également d’une gestion de projet relative à l’intensité des ampoules, leurs orientations, l’installation de détecteur de présence, etc.

La finalité : trouver la meilleure solution qui allie évaluation de la dépense, de la lumière superflue et de l’optimisation des heures de fonctionnement !

Patrick GRANGE

Mieux Vivre Saint-Maurice !


Cette campagne municipale du 1er tour qui touche à sa fin !
A partir de ce soir minuit, le silence numérique républicain s'impose et nous devons cesser toute communication officielle. Bref comme si nous devions éteindre la lumière d'une pièce pour la rallumer encore plus vive ...
Une défense des intérêts de notre ville au niveau de notre agglomération qui pose question !
https://parisestmarnebois.fr/territoire/elus/ https://www.metropolegrandparis.fr/…/conseil-metropolitain-…...
Maisons de santé ? Le remède ? Plus grave Docteur !
Il y a des mesures qui à la première lecture paraissent séduisantes mais quand on connaît le sujet de manière détaillée, on peut se rendre compte qu'elles ne sont opérationnelles que si dépendantes d'un éco-système pl...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK